La VAE, un droit individuel

La Validation des acquis de l'expérience est un droit individuel inscrit dans le Code du travail et dans le Code de l'éducation nationale.

« Toute personne engagée dans la vie active est en droit de faire valider les acquis de son expérience notamment professionnelle, en vue de l'acquisition d'un diplôme, d'un titre à finalité professionnelle ou d'un certificat de qualification, enregistrés dans le répertoire national des certifications professionnelles...».

« La validation des acquis produit les mêmes effets que les autres modes de contrôle des connaissances et aptitudes et permet d'accéder aux mêmes certifications. Peuvent être prises en compte au titre de la validation, l'ensemble des compétences professionnelles acquises dans l'exercice d'une activité salariée, non salariée ou bénévole en rapport direct avec le contenu du diplôme ou du titre. La durée minimale d'activité requise ne peut être inférieure à trois ans».

Textes de référence :

Code du travail : articles L900 -1, L900 -2, L900 -4- 2, L951-1
Code de l'éducation nationale : articles L335 -5, L335 -6, L613 -3 à L613 -6

Pouvez-vous faire valider vos acquis ?

  • Que vous possédiez un diplôme ou non, que vous soyez salarié, travailleur indépendant, demandeur d'emploi, bénévole, ou retraité... vous pouvez faire une demande de validation des acquis de l'expérience.
  • Il faut avoir exercé une ou des activités en rapport avec le diplôme visé en continu ou non, à temps plein ou à temps partiel.
  • La durée totale de l'expérience doit représenter un minimum de 3 années

Pourquoi demander la validation de vos acquis ?

  • Vous souhaitez que votre expérience et vos compétences soient reconnues,
  • Vous voulez accéder à un emploi qui exige un diplôme
  • Vous songez à une reconversion professionnelle
  • Vous voulez raccourcir votre parcours de formation
  • Vous vous présentez à un concours ou à une formation qui exige un niveau de qualification minimum